Droit à l'eau et à l'assainissement


Le manque d'accès à l'eau potable et à l'assainissement est la principale cause de mortalité dans le monde. En 2012, près de 800 millions de personnes n'avaient toujours pas accès à une eau potable salubre et plus de 2,5 milliards n'avaient pas accès à un assainissement de base. Pire encore, 2 millions, pour la plupart de jeunes enfants, meurent chaque année de maladies causées par une eau insalubre et le manque d'assainissement, et 443 millions de jours d'école sont perdus en raison de maladies d'origine hydrique ou d'un manque d'assainissement. Hormis les statistiques, ceux qui sont privés d'eau potable et d'assainissement sont également victimes de discrimination et de stigmatisation.

L'accès à l'eau potable et à l'assainissement est essentiel au plein exercice du droit à la santé et à un niveau de vie suffisant reconnus aux articles 11 et 12 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et, plus généralement, au droit à la vie et à la dignité.

La France a mené une campagne active pour la reconnaissance de ce droit. Il a appuyé l'adoption par l'Assemblée générale des Nations Unies en juillet 2010 de la résolution (A / RES / 64/292), première affirmation dans ce forum du droit à l'eau potable et à l'assainissement. La France a été associée aux négociations et a coparrainé la résolution adoptée par le Conseil des droits de l'homme le 20 septembre 2012 (A / RES / 21/1) sur la même question. La résolution du CDH reconnaît que le droit à l'eau potable et à l'assainissement est un droit humain fondamental essentiel au plein exercice de la vie et de tous les droits de l'homme. Il rappelle également aux États leur obligation de garantir la pleine réalisation de ce droit et les invite à donner la priorité aux besoins des plus marginalisés, exclus et démunis.

Pour renforcer l'efficacité de ses actions et faire avancer la cause du droit de l'homme à l'eau, la France s'est associée en 2011 avec plusieurs autres États à la mise en place du Groupe bleu informel pour coordonner les positions des États membres auprès des organes des Nations unies à New York et Genève. L’objectif principal du Blue Group est de promouvoir le droit à l'eau potable et à l'assainissement sur la scène internationale, en particulier à travers une approche basée sur l'intégration des droits de l'homme dans la formulation et la mise en œuvre des programmes de développement. Il soutient également le travail du Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit de l'homme à l'eau potable et à l'assainissement.

La France œuvre désormais pour assurer la protection et la reconnaissance plus large de ce droit et sa mise en œuvre effective dans les politiques sectorielles nationales et locales.

L’action de la France en matière de droits de l’homme a donc un rôle à jouer dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), dont réduire de moitié, d'ici à 2015, la proportion de la population mondiale sans accès durable à l'eau potable et à l'assainissement de base.

La France continue également de concrétiser son engagement à réaliser ce droit humain fondamental par le biais de l'aide au développement, se classant troisième donateur bilatéral de fonds pour des projets liés à l'eau (600 millions d'euros en 2012).

Accueillant le 6e Forum mondial de l'eau, qui s'est tenu à Marseille du 12 au 17 mars 2012, a permis de rehausser le profil politique des enjeux sociaux et économiques de l'accès à l'eau et de travailler à des solutions et des engagements concrets pour relever les défis.

La pression exercée par la France et l'UE lors de la conférence Rio + 20 sur le développement durable a contribué à faire de l'eau l'un des principaux sujets de la conférence. La Déclaration de Rio + 20 a réaffirmé que l'accès à l'eau potable et à l'assainissement est un droit humain et a rappelé à la communauté internationale ses engagements en matière de mise en œuvre progressive.

Mis à jour le: 01.03.13



Source link

Droit à l'eau et à l'assainissement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut

Vous n'avez pas l'autorisation de copier le contenu de cette page.