Droit administratif – Wikipedia


Loi administrative est le corps de loi qui régit les activités de agences administratives de gouvernement. L'action d'un organisme gouvernemental peut comprendre élaboration de règles, arbitrage, ou la mise en vigueur d'un spécifique réglementaire ordre du jour. Le droit administratif est considéré comme une loi publique.

Le droit administratif traite de la prise de décision des unités administratives du gouvernement tribunaux, planches ou commissions qui font partie d'un national régime réglementaire dans des domaines tels que droit de la police, Échange international, fabrication, le environnement, Imposition, diffusion, immigration et transport.

Le droit administratif s'est considérablement développé au cours du XXe siècle, alors que les organes législatifs du monde entier créaient davantage d'organismes gouvernementaux pour réglementer les sphères sociales, économiques et politiques de l'interaction humaine.

Les pays de droit civil ont souvent des tribunaux administratifs qui revoient ces décisions.

Dans les pays de droit civil(Éditer)

Contrairement à la plupart des juridictions de common law, la majorité des droit civil les juridictions ont des tribunaux ou des sections spécialisés pour traiter les affaires administratives qui, en règle générale, appliqueront des règles de procédure spécifiquement conçues pour ces affaires et distinctes de celles appliquées dans les procédures de droit privé, telles que Contrat ou délit réclamations.

Brésil(Éditer)

Dans Brésil, les affaires administratives sont généralement entendues soit par les tribunaux fédéraux (pour les affaires concernant l'Union fédérale), soit par les services du Trésor public des tribunaux d'État (pour les affaires concernant les États). En 1998, une réforme constitutionnelle, menée par le gouvernement du président Fernando Henrique Cardoso, a introduit les agences de régulation au sein du pouvoir exécutif. Depuis 1988, le droit administratif brésilien est fortement influencé par les interprétations judiciaires des principes constitutionnels de l'administration publique (art. 37 de la Constitution fédérale): légalité, impersonnalité, publicité des actes administratifs, moralité et efficacité.

Chili(Éditer)

Dans Chili la Président de la République exerce la fonction administrative, en collaboration avec plusieurs ministères ou autres autorités rang ministériel. Chaque ministère a un ou plusieurs sous-secrétaires qui exécutent services publics la satisfaction réelle des besoins du public. Il n'y a pas un seul tribunal spécialisé pour traiter les actions contre les entités administratives, mais il existe à la place plusieurs tribunaux spécialisés et procédures de contrôle.

France(Éditer)

Dans France, la plupart des réclamations contre les gouvernements nationaux ou locaux ainsi que des réclamations contre des organismes privés fournissant des services publics (1) sont gérés par tribunaux administratifs, qui utilisent le Conseil d'État (Conseil d'État) en tant que tribunal de dernier recours pour les tribunaux ordinaires et spéciaux.(2) Les principaux tribunaux administratifs sont les tribunaux administratifs et les cours d'appel sont les cours administratives d'appel. Les tribunaux administratifs spéciaux comprennent Cour nationale du droit d'asile ainsi que des instances disciplinaires militaires, médicales et judiciaires. Le corps français du droit administratif est appelé "droit administratif".(3)

Au cours de leur histoire, les juridictions administratives françaises ont développé un dispositif étendu et cohérent jurisprudence (jurisprudence constante) et doctrine juridique (principes généraux du droit et principes fondamentaux reconnus par les lois de la République), souvent avant que des concepts similaires ne soient inscrits dans les textes constitutionnels et juridiques. Ces principes comprennent:

  • Droit à un procès équitable (droit à la défense),(4) y compris pour les instances disciplinaires internes
  • Droit de contester toute décision administrative devant un tribunal administratif (droit au recours) (5)
  • Égalité de traitement des service publique utilisateurs (égalité devant le service public) (6)
  • Accès égal à l'emploi public (égalité d'accès à la fonction publique) sans égard aux opinions politiques (7)
  • Liberté d'association (liberté d'association) (8)
  • Droit à l'esprit d'entreprise (Liberté du Commerce et de l'industrie, allumé. liberté du commerce et de l'industrie) (9)
  • Droit à Sécurité juridique (Droit à la sécurité juridique) (dix)

Le droit administratif français, fondateur du droit administratif continental, a une forte influence sur les lois administratives de plusieurs autres pays comme la Belgique, la Grèce, la Turquie et la Tunisie.

Allemagne(Éditer)

En Allemagne, le droit administratif est appelé "Verwaltungsrecht" , qui règle généralement les relations entre les autorités et les citoyens. Il établit les droits et obligations des citoyens contre les
les autorités. Il fait partie du droit public, qui traite de l'organisation, des tâches et du fonctionnement de l'administration publique. Il contient également des règles, des règlements, des ordonnances et des décisions créés par et liés aux agences administratives, telles que les agences fédérales, les autorités fédérales, les administrations urbaines, mais aussi les bureaux d'admission et les autorités fiscales, etc. Le droit administratif en Allemagne suit trois principes de base.

  • Principe de la légalité de l'autorité, ce qui signifie qu'il n'y a pas d'action contraire à la loi et pas d'action sans loi.
  • Principe de sécurité juridique, qui comprend un principe de sécurité juridique et le principe de non-rétroactivité
  • Principe de proportionnalité, selon lequel un acte d'une autorité doit être approprié, nécessaire et approprié(11)

Le droit administratif en Allemagne peut être divisé en droit administratif général et droit administratif spécial.

Droit administratif général(Éditer)

La loi sur l'administration générale est essentiellement régie par la loi sur les procédures administratives (Verwaltungsverfahrensgesetz (VwVfG)). Les autres sources juridiques sont le règlement des juridictions administratives (Verwaltungsgerichtsordnung (VwGO)), le code de la sécurité sociale (Sozialgesetzbuch (SGB)) et la loi fiscale générale (Abgabenordnung (AO)).(12)

Procédures administratives Loi(Éditer)

le Verwaltungsverfahrensgesetz (VwVfG), qui a été promulguée en 1977,(13) réglemente les principales procédures administratives du gouvernement fédéral. Il a pour objet d'assurer un traitement conforme à l'État de droit par l'autorité publique. En outre, il contient la réglementation des processus de masse et étend la protection juridique contre les autorités. Le VwVfG s'applique essentiellement à l'ensemble des activités administratives publiques des agences fédérales ainsi qu'aux autorités fédérales des États, en cas de promulgation d'une loi fédérale. L'une des clauses centrales est le § 35 VwVfG. Il définit l'acte administratif, la forme d'action la plus courante dans laquelle l'administration publique intervient contre un citoyen. La définition du § 35 (14) dit qu'un acte administratif se caractérise par les caractéristiques suivantes:

C'est un acte officiel(15) d'une autorité(16) dans le domaine du droit public(17) pour résoudre un cas individuel(18) avec effet à l'extérieur.(19)

§§ 36 – 39, §§ 58 – 59 et § 80 VwV –– fG régissent la structure et les éléments nécessaires de la
acte administratif. Les articles 48 et 49 VwVfG ont également une grande pertinence dans la pratique. Dans ces
paragraphes, les conditions préalables au rachat d'un acte administratif illégal (§ 48 VwVfG (20)) et
retrait d'un acte d'administration légale (§ 49 VwVfG (21)), sont répertoriés.(22)

Autres sources juridiques(Éditer)

La loi de procédure administrative (Verwaltungsgerichtsordnung (VwGO)), qui a été promulguée en 1960, régit les procédures judiciaires du tribunal administratif. Le VwGO est divisé en cinq parties, qui sont la constitution des tribunaux,(23) action, recours et nouveau procès, frais et exécution15 et clauses finales et dispositions temporaires.(24)

En l'absence de règle, le VwGO est complété par le code de procédure civile (Zivilprozessordnung (ZPO)) et la loi sur la magistrature (Gerichtsverfassungsgesetz (GVG)).(25) Outre la réglementation de la procédure administrative, le VwVfG constitue également la protection juridique en droit administratif au-delà de la procédure judiciaire. § 68 VwVGO règle la procédure préliminaire, appelée "Vorverfahren" ou "Widerspruchsverfahren",(26) qui est une condition préalable stricte à la procédure administrative, si une action en annulation ou un bref de mandamus contre une autorité est visé.(27) La procédure préliminaire donne à chaque citoyen, se sentant illégalement maltraité par une autorité, la possibilité de s'opposer et de forcer le réexamen d'un acte administratif sans recourir aux tribunaux. Les conditions préalables à l'ouverture du recours de droit public sont énumérées au § 40 I VwGO. Il est donc nécessaire d'avoir un conflit de droit public(28) sans aucun aspect constitutionnel(29) et aucune affectation à une autre juridiction.(30)

Le code de sécurité sociale (Sozialgesetzbuch (SGB)) et la loi fiscale générale sont moins importants pour le droit administratif. Ils complètent le VwVfG et le VwGO dans les domaines de la fiscalité et de la législation sociale, tels que la protection sociale ou l'aide financière aux étudiants (BaFÖG) etc.

Droit administratif spécial(Éditer)

La loi administrative spéciale comprend plusieurs lois. Chaque secteur spécial a sa propre loi. Les plus importants sont les

  • Code d'urbanisme et de campagne (Baugesetzbuch (BauGB))
  • Loi fédérale sur le contrôle de la pollution (Bundesimmissionsschutzgesetz (BImSchG))
  • Code industriel (Gewerbeordnung (GewO))
  • Droit de la police (Polizei- und Ordnungsrecht)
  • Restaurants régissant les statuts (Gaststättenrecht (GastG)).(31)

En Allemagne, le plus haut tribunal administratif pour la plupart des affaires est le tribunal administratif fédéral Bundesverwaltungsgericht. Il existe des juridictions fédérales spécialement compétentes dans le domaine du droit de la sécurité sociale (Bundessozialgericht) et droit fiscal (Bundesfinanzhof).

Italie(Éditer)

Dans Italie le droit administratif est appelé "Diritto amministrativo", une branche de loi publique dont les règles régissent l'organisation de la administration publique et les activités de poursuite de l'intérêt public des citoyens administration publique et la relation entre celui-ci et les citoyens.
Sa genèse est liée au principe de partage des pouvoirs de l'Etat. Le pouvoir administratif, à l'origine appelé «exécutif», est d'organiser les ressources et les personnes dont la fonction est dévolue pour atteindre les objectifs d'intérêt public tels que définis par la loi.(32)

Pays-Bas(Éditer)

dans le Pays-Bas les dispositions du droit administratif sont généralement contenues dans les diverses lois sur les services publics et les réglementations. Il existe cependant également une seule loi générale sur le droit administratif ("Algemene wet bestuursrecht" ou Awb), qui est un assez bon échantillon de lois procédurales en Europe. Elle s'applique à la fois à la prise de décisions administratives et au contrôle judiciaire de ces décisions devant les tribunaux. Un autre acte concernant les procédures judiciaires en général est Algemene termijnenwet (Loi sur les dispositions générales concernant les délais), avec des dispositions générales sur les calendriers des procédures.

Sur la base de l'Awb, les citoyens peuvent s'opposer à une décision («besluit») prise par un organisme administratif («bestuursorgaan») au sein de l'administration et demander un contrôle judiciaire devant les tribunaux en cas d'échec. Avant d'aller en justice, les citoyens doivent généralement s'opposer à la décision auprès de l'organe administratif qui l'a rendue. Cela s'appelle "bezwaar". Cette procédure permet à l'administration de corriger elle-même les éventuelles erreurs et est utilisée pour filtrer les affaires avant de saisir les tribunaux. Parfois, au lieu de bezwaar, un système différent est utilisé appelé "administratief beroep" (administratif charme). La différence avec bezwaar est que administratief beroep est déposé auprès d'un autre organisme administratif, généralement de rang supérieur, que celui qui a pris la décision principale. Administratief beroep n'est disponible que si la loi sur laquelle se fonde la décision principale le prévoit expressément. Un exemple implique une objection à un contravention auprès du procureur de la République ("officier van justitie"), après quoi la décision peut être portée en appel devant le tribunal.

Contrairement à la France ou à l'Allemagne, il n'y a pas de tribunaux administratifs spéciaux de première instance aux Pays-Bas, mais les tribunaux ordinaires ont une "chambre" administrative spécialisée dans les recours administratifs. Les cours d'appel dans les affaires administratives sont cependant spécialisées selon les cas, mais la plupart des recours administratifs aboutissent dans la section judiciaire du Conseil d'État (Raad van State).

les gens de la République de Chine(Éditer)

Droit administratif dans le les gens de la République de Chine était pratiquement inexistant avant la ère de la réforme économique initié par Deng Xiaoping. Depuis les années 80, la République populaire de Chine a construit un nouveau cadre juridique pour le droit administratif, établissant des mécanismes de contrôle pour superviser la bureaucratie et les comités de discipline du Parti communiste chinois. Cependant, beaucoup ont fait valoir que l'utilité de ces lois est largement insuffisante en termes de contrôle des actions du gouvernement, principalement en raison d'obstacles institutionnels et systémiques tels qu'un système judiciaire faible, des juges et des avocats mal formés et la corruption.

En 1990, le Règlement sur la surveillance administrative (行政 检查 条例) et le Règlement sur le réexamen administratif (行政 复议 条例) ont été adoptés. Le Règlement provisoire de 1993 sur la fonction publique de l'État (国家 公务员 暂行条例) a modifié la façon dont les fonctionnaires ont été sélectionnés et promus, exigeant qu'ils réussissent les examens et les évaluations annuelles, et a introduit un système de rotation. Les trois règlements ont été modifiés et transformés en lois. En 1994, la loi sur l'indemnisation de l'État (国家 赔偿 法) a été adoptée, suivie de la loi sur les sanctions administratives (行政 处罚 法) en 1996. La loi administrative obligatoire a été appliquée en 2012. La loi sur le contentieux administratif a été modifiée en 2014. La loi générale sur la procédure administrative est en cours.

République de Chine (Taiwan)(Éditer)

dans le République de Chine la récente Loi sur la procédure constitutionnelle (憲法 訴訟法) en 2019 (ancien Loi de 1993 sur la procédure d'interprétation constitutionnelle), la Juges de la Cour constitutionnelle de Yuan judiciaire de Taiwan est en charge de interprétation judiciaire. Ce conseil a fait 757 interprétations à ce jour (33).

Suède(Éditer)

Dans Suède, il existe un système de tribunaux administratifs qui ne prend en compte que les affaires de droit administratif et est complètement distinct du système des tribunaux généraux.(34) Ce système comporte trois niveaux, avec 12 tribunaux administratifs de comté (förvaltningsrätt) comme premier palier, quatre cours administratives d'appel (kammarrätt) comme deuxième niveau et Cour administrative suprême de Suède (Högsta Förvaltningsdomstolen) comme troisième niveau.

Les cas de migration sont traités dans un système à deux niveaux, effectivement au sein du système des tribunaux administratifs généraux. Trois des tribunaux administratifs servent de tribunaux des migrations (migrationsdomstol), la cour administrative d'appel de Stockholm faisant office de cour d'appel des migrations (Migrationsöverdomstolen).

dinde(Éditer)

Dans dinde, les actions en justice contre les actes et actions des gouvernements nationaux ou locaux et des organismes publics sont traitées par les juridictions administratives qui sont les principales juridictions administratives. Les décisions des tribunaux administratifs sont contrôlées par les tribunaux administratifs régionaux et le Conseil d'État. Conseil d'État en tant que tribunal de dernier recours est exactement similaire à Conseil d'État En France.(35)(36)

Ukraine(Éditer)

Droit administratif dans le Ukraine est une substance juridique homogène isolée dans un système de jurisprudence caractérisé comme: (1) une branche du droit; (2) une science; (3) une discipline.(37)

Dans les pays de common law(Éditer)

De manière générale, la plupart des pays qui suivent les principes de loi commune ont élaboré des procédures pour une revue judiciaire qui limitent la possibilité de contrôle des décisions rendues par les organes de droit administratif Ces procédures sont souvent associées à des lois ou à d'autres doctrines de common law qui établissent des normes élaboration de règles. Le droit administratif peut également s'appliquer au contrôle des décisions des organismes dits semi-publics, tels que sociétés sans but lucratif, conseils de discipline et autres organes de décision qui affectent les droits légaux des membres d'un groupe ou d'une entité en particulier.

Alors que les organes de décision administratifs sont souvent contrôlés par de plus grandes unités gouvernementales, leurs décisions pourraient être tribunal de compétence générale en vertu d'un certain principe de contrôle judiciaire fondé sur procédure régulière (États-Unis) ou justice fondamentale (Canada). Le contrôle judiciaire des décisions administratives est différent d'un recours administratif. Lorsqu'elle réexamine une décision, la Cour ne se penchera que sur la méthode par laquelle la décision a été rendue, tandis que dans un recours administratif, l'exactitude de la décision elle-même sera examinée, généralement par un organe supérieur de l'agence.(citation requise) Cette différence est essentielle pour apprécier le droit administratif dans les pays de common law.

La portée du contrôle judiciaire peut être limitée à certaines questions de justice, ou si l'action administrative est ultra vires. En termes d'actions ultra vires au sens large, une juridiction de contrôle peut annuler une décision administrative si elle est déraisonnable (en vertu du droit canadien, à la suite du rejet de la norme «manifestement déraisonnable» par la Cour suprême dans Dunsmuir c Nouveau-Brunswick), Weddbury déraisonnable (selon la loi britannique), ou arbitraire et capricieux (selon les États-Unis Loi sur la procédure administrative et loi de l'État de New York). Le droit administratif, tel que défini par la Cour suprême de l'Inde, a également reconnu deux autres motifs de contrôle judiciaire reconnus mais non appliqués par les tribunaux anglais, à savoir attente légitime et proportionnalité.

Les pouvoirs de révision des décisions administratives sont généralement établis par la loi, mais ont été initialement développés à partir de la brefs de prérogative de Droit anglais, comme le bref de mandamus et le bref de certiorari. Dans certaines juridictions de common law, comme Inde ou Pakistan, le pouvoir de passer de tels brefs est un pouvoir garanti par la Constitution. Ce pouvoir est considéré comme fondamental pour le pouvoir de contrôle judiciaire et un aspect de la judiciaire.

Australie(Éditer)

Canada(Éditer)

Singapour(Éditer)

Royaume-Uni(Éditer)

États Unis(Éditer)

Le droit administratif américain implique souvent les activités réglementaires des soi-disant "agences indépendantes", Commission fédérale du commerce, dont le siège est indiqué ci-dessus.

Aux États-Unis, de nombreux organismes gouvernementaux sont organisés sous la branche exécutive gouvernement, bien que quelques-uns fassent partie du judiciaire ou branches législatives.

dans le gouvernement fédéral, le pouvoir exécutif, dirigé par le Président, contrôle la ministères exécutifs fédéraux, qui sont dirigés par des secrétaires membres du Cabinet des États-Unis. Le nombre agences indépendantes du gouvernement des États-Unis créé par statuts édicté par Congrès existent en dehors des départements exécutifs fédéraux mais font toujours partie du pouvoir exécutif.

Le Congrès a également créé des organes judiciaires spéciaux appelés Tribunaux visés à l'article premier pour gérer certains domaines du droit administratif.

Les actions des agences exécutives et des agences indépendantes sont au cœur du droit administratif américain. En réponse à la création rapide de nouvelles agences indépendantes au début du XXe siècle (voir la discussion ci-dessous), Congrès a promulgué la Loi sur la procédure administrative (APA) en 1946. De nombreuses agences indépendantes fonctionnent comme des versions miniatures(citation requise) du gouvernement fédéral tripartite, avec le pouvoir de «légiférer» (par le biais de élaboration de règles; voir Registre fédéral et Code des Régulations Fédérales), "juger" (par le biais d'audiences administratives) et «d'exécuter» des objectifs administratifs (par le biais du personnel chargé de l'application des lois). Parce que le Constitution des États-Unis ne fixe aucune limite à cette autorité tripartite agences administratives, Le Congrès a adopté la APA établir des procédures de droit administratif équitables pour se conformer aux exigences constitutionnelles procédure régulière. Les procédures des agences sont tirées de quatre sources d'autorité: l'APA, les statuts organiques, les règles des agences et la pratique des agences informelles. Il est important de noter, cependant, que les agences ne peuvent agir que dans le cadre de leurs pouvoirs délégués au Congrès,(38) et doit se conformer aux exigences de l'APA.

Au niveau des États, la première version de la loi type sur la procédure administrative de l'État a été promulguée et publiée en 1946 par la Commission de la loi uniforme (ULC), année de la rédaction de la loi fédérale sur la procédure administrative. Il est incorporé des principes de base avec seulement suffisamment d'élaboration de détails pour soutenir les caractéristiques essentielles, c'est donc un acte «modèle» et non «uniforme». Une loi type est nécessaire parce que le droit administratif de l'État dans les États n'est pas uniforme, et il existe une variété d'approches utilisées dans les différents États. Plus tard, il a été modifié en 1961 et 1981. La version actuelle est la loi type de 2010 sur la procédure administrative d'État (MSAPA) qui maintient la continuité avec les précédents. La raison de la révision est que, au cours des deux dernières décennies, les législatures des États, insatisfaites de la réglementation et de l'arbitrage des agences, ont promulgué des lois qui modifient l'arbitrage administratif et la procédure d'élaboration des règles.(39)

le Association du barreau américainLe journal officiel du Examen du droit administratif, une publication trimestrielle gérée et éditée par des étudiants du Washington College of Law.

Développement historique(Éditer)

Stephen Breyer, une Juge à la Cour suprême des États-Unis depuis 1994, divise l'histoire du droit administratif aux États-Unis en six périodes distinctes, dans son livre, Droit administratif et politique réglementaire (3ème éd., 1992):

  • Antécédents anglais et expérience américaine jusqu'en 1875
  • 1875 – 1930: l'essor de la réglementation et le modèle traditionnel du droit administratif
  • 1930 – 1945: le New Deal
  • [1945-1965:leLoi sur la procédure administrative & la maturation du modèle traditionnel de droit administratif
  • 1965 – 1985: critique et transformation du processus administratif
  • 1985 -?: Retraite ou consolidation

Agriculture(Éditer)

Le secteur agricole est l'un des secteurs les plus réglementés de l'économie américaine, car il est réglementé de diverses manières aux niveaux international, fédéral, étatique et local. Par conséquent, le droit administratif est un élément important de la discipline des droit agricole. le département de l'agriculture des Etats-Unis et ses innombrables agences telles que le Service de commercialisation agricole sont les principales sources d’activité réglementaire, bien que d’autres organismes administratifs tels que Agence de Protection de l'Environnement jouent également un rôle réglementaire important.

Voir également(Éditer)

Références(Éditer)

  1. ^
    C.E, 31 juillet 1912, Société des Granits Porphyroïdes des Vosges et C.E, Sect., 19 octobre 1956, Société Le Béton
  2. ^
    C.E, Ass., 7 février 1947, Aillières et C.E, Ass., 12 juillet 1969, L'Étang
  3. ^ Garner, James W. (avril 1924). "Droit Administratif Français". The Yale Law Journal: 597–627.
  4. ^
    C.E, sect., 6 mai 1944, Dame Veuve Trompier-Gravier et CE, Ass, 26 octobre 1945, Aramu
  5. ^
    C.E, Ass., 17 février 1950, Ministre de l'agriculture c / Dame Lamotte
  6. ^
    C.E, sect., 28 juin 1948, Société du Journal l'Aurore
  7. ^
    C.E, Ass., 28 mai 1954, Baril
  8. ^ C.E, Ass., 11 juillet 1945, Amicale des Annamites de Paris
  9. ^ C.E, Ass., 22 juin 1951, Daudignac
  10. ^ C.E, Ass., 24 mars 2006, Sté KPMG et autres
  11. ^ Oberath, öffentliches Wirtschaftsrecht pp. 12–14
  12. ^ Oberath, öffentliches Wirtschaftsrecht p. 148
  13. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsverfahrensgesetz Kommentar n ° 1 et 26
  14. ^ "§ 35 VwVfG – Einzelnorm". www.gesetze-im-internet.de.
  15. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsverfahrensgesetz Kommentar §35 No.59
  16. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsverfahrensgesetz Kommentar §35 No.65
  17. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsverfahrensgesetz Kommentar §35 No.70
  18. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsverfahrensgesetz Kommentar §35 n ° 118
  19. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsverfahrensgesetz Kommentar §35 n ° 124
  20. ^ "§ 48 VwVfG – Einzelnorm". www.gesetze-im-internet.de.
  21. ^ "§ 49 VwVfG – Einzelnorm". www.gesetze-im-internet.de.
  22. ^ Oberath, öffentliches Wirtschaftsrecht 161–163
  23. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsgerichtsordnung Kommentar pp. 1–94
  24. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsgerichtsordnung Kommentar p. 605,1517,1760,1882
  25. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsgerichtsordnung Kommentar §173 n ° 1
  26. ^ Oberath, öffentliches Wirtschaftsrecht p. 211
  27. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsgerichtsordnung Kommentar §68 No.1
  28. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsgerichtsordnung Kommentar §40 n ° 6
  29. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsgerichtsordnung Kommentar 40 $ N ° 31
  30. ^ Kopp / Rammsauer Verwaltungsgerichtsordnung Kommentar § 40 n ° 48
  31. ^ Oberath, öffentliches Wirtschaftsrecht
  32. ^ Galli, Rocco (2011). "Corso di diritto amministrativo". CEDAM.
  33. ^ Interprétations de la Cour constitutionnelle de ROC. Disponible à https://www.judicial.gov.tw/constitutionalcourt/EN/p03.asp Archivé 2019-03-06 au Wayback Machine
  34. ^ Les tribunaux suédois Archivé 2009-02-27 au Wayback Machine, consulté le 20 février 2009
  35. ^ Yucel Ogurlu, Canan Kucukali, Focus sur les TIC dans le système judiciaire turc, http://www.coe.int/t/dghl/cooperation/cepej/series/Etudes7TIC_en.pdf, p.50.
  36. ^ Système de sanctions administratives en Turquie, www.idare.gen.tr/ogurlu-administrative.htm
  37. ^ "Droit administratif de l'Ukraine de nos jours (début du 21e siècle): monographie. Édité par Valentyn Galunko. – Kherson, 2010" (PDF).(lien mort permanent)
  38. ^ New York c. Fed. Energy Regulatory Comm’n, 535 U.S. 1, 18 (2002).
  39. ^ Vértesy, László (2013). "La loi type sur la procédure administrative aux États-Unis" (PDF). De iurisprudentia et iure publico.

Lectures complémentaires(Éditer)

  • Davis, Kenneth Culp (1975). Droit administratif et gouvernement. St. Paul, MN: West Publishing.




Source link

Droit administratif – Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut

Vous n'avez pas l'autorisation de copier le contenu de cette page.